100 figures de la Résistance dans le Pas-de-Calais Agrandir

100 figures de la Résistance dans le Pas-de-Calais

par René Lesage et alii.

Editions Les Echos du Pas-de-Calais. Collection Cent figures. Novembre 2013.

270 p., ill. N & B, couv. coul.

Format 21 x 28,5 cm.

 

Plus de détails

20 pièces disponibles

5,00 €

Présentation de l'éditeur en 4e de couverture : 

280 fusillés, 298 FFI tués au combat, 8 200 personnes déportées et internées, dont 1 500 ne sont pas rentrées… Les chiffres témoignent de l’ampleur du sacrifice et de la souffrance subie par les Résistants du Pas-de-Calais entre juin 1940 et mai 1945. Le Pas-de-Calais a compté plus de 15 000 Résistants, au vu des dossiers qui sont conservés dans les archives, même si, pour des raisons diverses, toutes les demandes de carte de combattant volontaire de la Résistance n’ont pu aboutir.

Nous avons voulu évoquer toute la richesse du monde de la Résistance dans notre département. Que ce soit les figures remarquables engagées précocement comme celles qui ont rejoint la Résistance dans les derniers instants et qui, pour certaines, l’ont payé de leur vie au moment de la Libération ; les personnages incontournables comme les plus modestes, les sans-grades - tous, à un moment ou à un autre, ont pris pour s’être engagés, un risque vital.

Cette Résistance quotidienne, presque « ordinaire » a été l’œuvre de femmes et d’hommes, de familles entières même… d’âges, de conditions, d’obédiences, de motivations et de milieux différents. Parmi ces 100 portraits, et autant de petites notices adjointes, on retrouve des Résistants de notre département qui ont agi sous d’autres cieux mais aussi ceux qui, venus d’ailleurs, y ont bien souvent trouvé la mort.
Le Pas-de-Calais - constitué d’une marqueterie de territoires très divers de par leurs activités économiques et leur localisation - explique également la variété des actions et des comportements résistants.

En dépit de son caractère non exhaustif et forcément insuffisant, nous espérons que cet ouvrage permettra au lecteur de prendre conscience de la grandeur de ces femmes et de ces hommes, souvent modestes. Nombre d’entre eux sont allés jusqu’au sacrifice de leur vie ou ont subi l’enfer concentrationnaire pour la sauvegarde de nos valeurs essentielles.